Page 107

LA DOMINIQUE

95

chevelus qui semblent vous dire : « Attention, voyageur, tu n'es plus en Europe ; te voiià sous l'Équateur. » Ce coquin d'arbre, comme je l'aime ! Décidément il est le plus caractéristique de ces climats. A lui seul, il résume les Tropiques. Cette navigation, le long nés côtes, est un perpétuel enchantement. Perpendiculairement au rivage s'ouvrent de longues vallées. Successivement on passe devant l'embouchure de chacune d'elles. L'île entr'ouvre devant vous ses secrètes profondeurs. Alors, dans ces perspectives rapidement ouvertes et refermées, apparaissent de petits villages, coquettement groupés sous des palmiers, et de lointaines et hautes montagnes bleuâtres qui ferment l'horizon; puis, à nouveau, un promontoire s'avance, tout disparaît, et tout recommence. Au premier plan s'étend la mer calme, unie, sombre, d'un bleu mat de turquoise.

Même date, 10 heures du soir.

Il y eut d'abord les mille ennuis du débarquement, toujours les mêmes : visite des bagages, contestations avec les bateliers, avec les porteurs. Bienheureux lecteur, vous les ignorerez. Puis

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Profile for scduag
Advertisement