Page 17

LIVRE CINQUIÈME.

349

Ce fut dans le mois de décembre 1801, quand déjà la flotte dirigée contre Saint-Domingue, par l'Espagne et par la France, quittait les ports de Brest, de Lorient et de Rochefort, que la nouvelle de son armement parvint dans l'île qu'elle menaçait. On apprit qu'elle était forte de trente-six vaisseaux de guerre e t d'un nombre presque égal de frégates. Leclerc, beau-frère du premier consul, était chef de l'expédition, sous le titre de capitaine-général; le commandement de la flotte était remis à l'amiral Villaret-Joyeuse, homme d'une ancienne noblesse, et qui avait servi avant la révolution; il avait sous ses ordres le contre-amiral Latouche et le capitaine Magon. On savait aussi que les enfants de Toussaint avaient été embarqués, et il était facile de voir quel parti on prétendait tirer de la présence de ces otages sur la flotte d'occupation. L'agitation de tous les habitants fut extrême quand ils apprirent tous ces détails. Toussaint-Louverture lui-même en fut ébranlé : il publia, le 27 frimaire (18 décembre), une proclamation destinée à tranquilliser les esprits, et dans laquelle il représentait les chefs de l'expédition comme des envoyés de la métropole, qu'il fallait recevoir avec le respect de la piété filiale ; mais en même temps il faisait aux soldats un appel dont le ton ne contrastait pas médiocrement avec le reste du morceau. Dans ce moment, les blancs qui étaient demeurés dans la colonie, craignaient pour eux au moins

Histoire politique et statistique de l' Ile d'Hayti, Saint-Domingue  

Auteur : James Barskett, M. Placide-Justin / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la doc...

Histoire politique et statistique de l' Ile d'Hayti, Saint-Domingue  

Auteur : James Barskett, M. Placide-Justin / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la doc...

Profile for scduag
Advertisement