Page 139

LIVRE NEUVIÈME.

471

Les sentiments et les intentions des habitants de la partie du Sud de l'île étaient les mêmes que dans le Nord. Le gouvernement avait officiellement décidé qu'à la première apparence d'invasion on mettrait le feu à toutes les villes, et qu'on détruirait tout ce qui ne pourrait être emporté dans les montagnes. Les arsenaux étaient pleins de mèches prêtes à être allumées; ces mesures de politique, discutées au conseil, avaient été arrêtées en vertu de l'article 5 de la constitution du 20 mai 1805, qui portait textuellement ces mots : Au premier coup de canon d'alarme, les villes disparaîtront et la nation se lèvera ; et sous le souvenir encore récent du grand incendie de Moscou, dont la destruction avait sauvé la Russie du pouvoir de la France, et l'Europe entière du despotisme prétorien , le pire de tous. La lettre suivante, datée du Port-au-Prince, n'est pas moins intéressante que celle que nous venons de transcrire; elle fut adressée, le 1er août 1814 à un négociant anglais par l'un de ses compatriotes établi dans cette ville.

,

La présente est pour vous donner quelque idée de notre si tuation et de mes craintes, depuis la dernière révolution opérée sur le continent. Je ne puis porter mes regards, sans frémir, sur les scènes de sang et de massacre qui se préparent dans cette île, dans le cas où les Français viendraient l'attaquer. Le peuple, si l'on en juge par ce qu'il sent maintenant, n'écouterait patiemment aucune proposition qui contrarierait les principes de l'indépendance. J'ai été très lié avec le prési-

Histoire politique et statistique de l' Ile d'Hayti, Saint-Domingue  

Auteur : James Barskett, M. Placide-Justin / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la doc...

Histoire politique et statistique de l' Ile d'Hayti, Saint-Domingue  

Auteur : James Barskett, M. Placide-Justin / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la doc...

Profile for scduag
Advertisement