Page 99

L'INDE

ET L'OCÉAN

INDIEN

93

agents supérieurs de la Compagnie, qui furent deux hommes éminents; puis Dupleix, qui débuta c o m m e Conseiller, et Mahé de La Bourdonnais, qui venait des Iles (les Mascareignes). Dupleix, dont la personnalité devait prendre un tel relief, était, quand il arriva aux Indes, un jeune h o m m e de vingtcinq ans, fils d'un fonctionnaire de la Compagnie résidant en F r a n c e : son père était fermier général des tabacs pour la Compagnie. Il avait envoyé son jeune fils aux Indes une première fois en 1715 et, en 1721, l'avait fait nommer, par extrême faveur, premier Conseiller à Pondichéry. L e jeune h o m m e eut le b o n esprit de sentir que la faveur avait été excessive et de consentir à servir à un rang inférieur. Il y travailla sérieusement, et bientôt fut n o m m é Directeur au Bengale. La Compagnie, à cette époque s'était remise au travail; Paris faisait les fonds nécessaires et envoyait des marchandises (à vrai dire, c'était surtout de l'argent en lingots acheté à Cadix). Les agents locaux pouvaient donc acheter les produits du pays, — b u t essentiel de la Compagnie : ces produits consistaient principalement en épices et étoffes d o n t la France revendait à l'étranger les deux tiers. Lenoir, le premier en date de ces Français éminents, avait été, dans les premières années du siècle, un excellent gouverneur. Pondichéry prenait lentement mais sûrement de l'importance; Mahé venait d'être créé; nous étions à Calicut depuis 1701 pour le commerce du poivre; Dupleix, directeur à Chandernagor, y développait rapidement les opérations commerciales et faisait de cette ville une riche cité. A Lenoir succéda Benoît Dumas, ancien gouverneur des Mascareignes, qui inaugura aussitôt une politique active. Pour débuter il réussit à conclure un accord heureux avec le nabab d'Arcate pour la frappe de la monnaie; puis il envoya des navires relever un affront que nous avions subi de la part des indigènes de M o k a : ce n'était pas dans les habitudes de la Compagnie; le prestige de celle-ci devait en être grandement accru. Dumas ne chercha d'ailleurs pas à

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement