Page 95

L'INDE

ET L'OCÉAN

INDIEN

89

uniquement préoccupés de profits commerciaux immédiats. La situation était d'autant plus délicate alors que le Directeur de la Compagnie était Hollandais d'origine. A u m o m e n t où le souverain de Calicut venait de nous concéder le territoire d'Allicote, et où la flotte hollandaise tentait d'intervenir, c o m m e elle était la plus faible et avait chance d'être détruite, o n prétendit que Caron s'était employé à empêcher la rencontre. La H a y e avait tenté un autre établissement à Ceylan, dans la baie de Trinquemalé, que le roi de K a n d y nous avait concédée par une lettre en bonne forme « écrite sur feuille de latanier ». La flotte hollandaise, cette fois, s'empara de notre ravitaillement, et nous dûmes évacuer ce point. Enfin, une tentative sur San T h o m é , ancienne place portugaise sur la côte de Golconde, devait échouer encore. La H a y e y soutint un siège de deux ans, puis capitula. C'étaient là de véritables tentatives de colonisation que le marchand hollandais Caron ne concevait sans doute pas du tout. Elles échouèrent parce que les Hollandais, à l'époque, étaient forts sur mer et, s'ils ne colonisaient pas, n'hésitaient pas à détruire les colonies des autres Puissances; et aussi parce que la H a y e ne comprit pas la conduite à tenir avec les indigènes, pas plus qu'il ne l'avait comprise à Madagascar. Bref, les occupants de San T h o m é furent rapatriés en 1674; Mazulipatam était t o m b é e l'année précédente. Il semblait que nos rivaux n'eussent plus rien à craindre de nous; de tout l'effort de Louis X I V , il ne restait plus un seul vaisseau, et des anciens établissements ne subsistait que le seul comptoir de Surate. Après la paix de Nimègue (1678) le commerce des c o m p toirs reprit cependant. La Compagnie des Indes, reconstituée en 1684, fit de nouveau prendre la route des Indes à de nombreux vaisseaux. Des agents pleins d'initiative allaient enfin donner à cette Compagnie nouvelle un vif essor. Il se trouva qu'elle avait alors sur place deux hommes remarquables : François Baron, notre ancien consul à Alep, pour lequel Colbert

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement