Page 94

88

L'EMPIRE COLONIAL D E L'ANCIEN

RÉGIME

Les voyages par mer continuaient d'ailleurs, et des cargaisons de valeur furent rapportées alors. E n 1642, les Français avaient une escale sur la route des Indes : c'était le Sud de Madagascar. Les établissements qui furent tentés dans la grande Ile et dont Colbert poussait l'installation, n'étaient, dans sa pensée qu'une étape vers l'Inde, pays des denrées coloniales par excellence. Colbert échafauda alors toutes sortes de projets pour tenter d'égaler les Hollandais. La fondation de la puissante C o m pagnie des Indes Orientales répondait à cet o b j e t . Elle avait un double but : fonder à Madagascar un établissement solide, et, aux Indes, commercer. Elle fut confiée d'abord à un Hollandais, Caron, qui passa au service de la France; il fonda un premier comptoir en 1668 à Surate, qui était alors le principal débouché de l'Inde continentale et des Etats du Grand Mogol. Mais les débuts ne furent pas brillants. La Compagnie n'avait été constituée q u ' a v e c peine, le Roi n'ayant obtenu que la moitié du capital prévu; bientôt la guerre de Hollande arrêta tout, et la France ne put s'occuper que très peu de ses nouveaux établissements. Une démonstration maritime fut cependant tentée et l'escadre dite « de Perse », qui protégeait les opérations de la Compagnie, fut renforcée. Cette escadre, qui devait trouver une base à Madagascar, fut confiée à l'Amiral de La H a y e . Celui-ci reçut des instructions fort remarquables, intéressantes encore à relire aujourd'hui : il devait fonder des établissements sur la côte orientale de la péninsule, non encore occupée, ainsi que dans l'île de Banca, en pleine Malaisie. Mais la coopération de ce chef d'escadre avec le Directeur de la Compagnie n'alla pas sans heurts, et l'on v i t s'affronter l'esprit offensif du chef de l'expédition, et les tendances conciliatrices du Directeur de la Compagnie. Pour la première fois, s'opposaient là deux tendances qui devaient encore se faire jour plus tard : d'une part tendance du Gouvernement lui-même, de ses chefs militaires, et même de certains Gouverneurs de l'Inde pour la Compagnie, et d'autre part tendance des actionnaires et des agents,

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement