Page 90

84

L'EMPIRE COLONIAL D E L'ANCIEN

REGIME

un petit capital et que l'on mariait; on leur vendait aussi des esclaves noirs ou malgaches. On ne croyait même pas que l'île fût fertile et l'on était loin de soupçonner sa richesse future. Mais en 1735 arrivait à B o u r b o n Mahé de la Bourdonnais, n o m m é gouverneur (pour la Compagnie des Indes). Il ne trouva pas grand'chose ni dans l'une ni dans l'autre des deux îles. Mais jugeant sainement de la situation, discernant en particulier les avantages qu'offrait le mouillage de l'île de France, il s'attacha aussitôt à transformer les Mascareignes en une solide base de départ vers les Indes. En même temps il y acclimata le manioc qu'il avait fait venir du Brésil, et recommanda la culture de la canne à sucre, du c o t o n , de l'indigo. La racine de manioc devait par la suite devenir le principal aliment des indigènes de Madagascar, et la canne à sucre devait constituer une des richesses des Mascareignes. Un peu plus tard, vers 1770, l'Intendant Pierre Poivre introduisit les épices, la cannelle, la muscade, la vanille, dont les Hollandais s'étaient jusque-là réservé jalousement la culture, et aussi le caféier qui fit au x v i i i siècle la première fortune de l'île. e

Bref, la colonisation, qui avait toujours échoué à Madagascar, réussit aux Mascareignes, peut-être parce qu'il ne s'y trouvait pas d'indigènes. Les cultures, pour lesquelles on amena des nègres, enrichirent les colons; Bourbon seule en 1786 comptait 45.000 habitants d o n t 8.000 blancs. On sait qu'en 1767, Choiseul reprit à la Compagnie des Indes, pour le compte de la couronne les deux îles avec leurs dépendances : les Seychelles (qui avaient été occupées en 1742) et Sainte-Marie de Madagascar. Pendant la Révolution, les îles ne furent pas troublées c o m m e les Antilles. Le gouverneur n o m m é par Louis X V I resta même en fonctions jusqu'au Consulat. Il avait accepté les décisions de l'Assemblée coloniale qui, sans prendre une attitude d'hostilité contre la Révolution, faisait la sourde oreille aux mesures nouvelles. C'est ainsi qu'elle n'appliqua pas les décrets relatifs à l'affranchissement des esclaves,

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement