Page 82

76

L'EMPIRE

COLONIAL

DE L'ANCIEN

RÉGIME

Chinois, et il est intéressant de signaler cette tentative, car de nos jours on a transporté des Chinois aux Nouvelles Hébrides, au Congo et l'on a souvent examiné la possibilité d'en importer à Madagascar. Mais alors le recrutement de cette main-d'œuvre échoua; ni à Java, ni en Cochinchine, il ne fut possible de trouver des ouvriers; on ne put recruter que quelques Chinois et quelques Indiens qui ne se mirent pas au travail sérieusement. De sorte que l'expérience ne donna pas de résultats concluants. Il était d'autant plus indiqué cependant de la tenter que la préhistoire révèle des invasions chinoises qui, venues probablement par le Nord, ont gagné jusqu'à l'Amérique du Sud. Les tentatives de colonisation n'en continuèrent pas moins, trop souvent fantaisistes malheureusement : un publiciste Catineau-Laroche, qui n'avait pas v u le pays, proposa au baron Portai, ministre de Louis X V I I I , d'essayer une fois de plus le transport des cultivateurs français que l'on installerait « dans les régions saines ». Après étude, l'entreprise parut assez aventurée; elle fut tentée cependant (1824); après avoir fait cette fois de grands frais, on n'installa que trois familles; c'était un échec de plus. Les sœurs de Saint-Joseph de Cluny à leur tour emmenèrent quarante cultivateurs qui abandonnèrent leurs e x p l o i t a tions à l'expiration de leur contrat de trois ans. Néanmoins la Colonie avait acquis par les cultures riches une certaine prospérité vers 1830-1840. Ce fut l'émancipation réelle des noirs en 1848 qui la ruina. Le second Empire tenta de remédier à la crise de maind'œuvre; quand il supprima les bagnes métropolitains, il songea à envoyer les forçats à la Guyane; mais les résultats furent nuls, et, en 1863, il se rejeta sur la Nouvelle Calédonie. Plus tard on en revint à la Guyane, où la main-d'œuvre pénale connut à nouveau une grande mortalité et ne donna pas de meilleurs résultats, même pour l'exécution des trav a u x publics; et la présence des forçats a eu certainement pour effet de nos jours de détourner de la colonie bien des initiatives sérieuses. Le pays cependant permettrait l'élevage tout aussi bien que les Colonies voisines ou le Véné-

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement