Page 79

LES

AMÉRIQUES

73

côte pendant la première moitié du siècle. Les profits d'autre part paraissent avoir été maigres. Après les désordres de la Fronde on rêve à nouveau de « la France équinoxiale ». Ce fut la raison sociale d'une compagnie nouvelle, fondée par F o u q u e t et qui ne donna pas de meilleurs résultats que les autres. Les Hollandais profitant du désarroi s'installèrent alors à Cayenne. Mais une flotte française se montra sur ces côtes en 1664, lors de la création de la Compagnie des Indes occidentales. Colbert toujours désireux de c o n c u r rencer les Hollandais, obligea cette dernière à s'occuper de plantations plutôt que de prospection et prit des mesures pour faire importer d'Afrique de la main-d'œuvre noire. Les Hollandais réapparurent en 1700, s'installèrent à leur tour, et nous nous trouvâmes pris entre eux et les P o r t u gais. Nos possessions en furent notablement réduites. Cependant les Français, à la fin du x v i i siècle, avaient prospecté tout le pays qui s'étend au Nord de l'Amazone et qui forme un ensemble de plaines et de hauteurs, fermé par une ceinture de rivières, de marécages et de forêts. Il leur semblait qu'ils dussent en être maîtres. Malheureusement la France qui avait reconnu d'immenses étendues n'avait que peu o c c u p é ; on ne comptait là-bas que 5.000 Français, tandis que les colons anglais et hollandais étaient plus de 50.000 et possédaient d'importants établissements qui créaient à leurs pays respectifs une situation de fait. A u traité d'Utrecht (1713) nos droits furent singulièrement restreints; les limites séparant le territoire français des territoires hollandais et portugais furent tracées; elles étaient d'ailleurs encore v a g u e s : c'est de cette époque que date le contesté franco-portugais, qui devait devenir le c o n testé franco-brésilien. e

La zone qui nous était attribuée était assez déshéritée et nous n ' y occupions guère que l'île de Cayenne qui devint une dépendance du Gouvernement général des Iles du V e n t . Cette île de Cayenne, dans le delta de la rivière O y a c , devait être longtemps encore à peine défrichée. On y comptait alors 600 Français dont 200 soldats, et 1.500 nègres. L e

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement