Page 74

68

L'EMPIRE

COLONIAL D E L'ANCIEN

RÉGIME

côte du Brésil, devant R i o de Janeiro, et y fonda un établissement qui fut appelé « le F o r t Coligny en la France antarctique ». Les débuts furent encourageants. Les indigènes, qui détestaient les Portugais, se montrèrent accueillants aux Français; de nouvelles recrues protestantes arrivèrent, bien décidées à s'installer définitivement; il p o u vait naître là un E t a t analogue aux colonies anglaises d'Amérique ou à la colonie du Cap ». Malheureusement, la division paraît s'être mise parmi les colons; quelques-uns cédèrent à la manie de convertir les indigènes au christianisme. L'amiral de Villegagnon les quitta et la colonie demeura abandonnée à son sort. Bientôt, les Portugais l'attaquèrent. Ils détruisirent le F o r t Coligny, quatre années seulement après sa fondation. L'idée de la colonisation en Amérique du Sud fut reprise par la suite, en dehors de toute préoccupation religieuse, par P e y r o t de Montluc, d'abord, fils du maréchal, qui partit en 1566 pour le Brésil, mais fut tué en cours de route; puis par Philippe Strozzi, que les guerres de religion, au m o m e n t de la Saint-Barthélemy, arrêtèrent. Il semble bien, d'ailleurs, qu'en ce m o m e n t l'Espagne et le Portugal aient été des nations trop puissantes pour permettre une installation de la France dans ces régions 1.

1. On peut rattacher à ces essais de colonisation protestante nos tentatives en Floride, qui eurent la même origine et sont intéressantes surtout en ce qu'elles offrent tous les caractères de la colonisation française. La Floride avait été abordée déjà en 1539 par des conquistadors espagnols, mais ils n'avaient pas laissé de traces. En 1562 Coligny y envoya deux capitaines, Jean Ribault et Laudonnière. qui laissèrent une petite garnison à Charleston; mais ces colons improvisés ne surent pas faire œuvre utile; ils se rebellèrent contre leur chef et abandonné, rent le pays que l'on dépeint pourtant comme « un paysage de féerie et une terre de bénédiction ». Laudonnière y conduisit une seconde expédition deux ans plus tard. Mais il prit imprudemment parti dans les querelles des Indiens, qui nous attaquèrent ; nos hommes désertèrent. Un secours important arriva par mer; mais alors une flotte espagnole apparut et bloqua nos postes; les vaisseaux français firent naufrage et les Espagnols, sous couleur d'exterminer l'hérésie, massacrèrent indignement tous les Français (1565). Le roi Charles IX ne fit entendre aucune protestation, mais il se leva un vengeur de l'honneur français : ce fut un gentilhomme de Mont-de-Marsan, Dominique de Gourgnes qui n'était même pas protestant. Il gagna la Floride avec 180 partisans seulement, eut l'audace d'attaquer les établissements

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement