Page 51

LES

AMÉRIQUES

45

ne devait se développer que grâce à une forte natalité et les colons de cette é p o q u e devaient être les fondateurs de la race. Il n ' y avait que d e u x petites villes, Québec et Montréal; le reste de la population était formé de fermiers dispersés dans les campagnes, tendant toujours à pousser plus à l'ouest et de chasseurs de fourrures. C'est alors que se forma le caractère du peuple canadien, tel que l'a décrit Bougainville, « Le Canadien est haut, glorieux, menteur, obligeant, affable, honnête, infatigable... Ils (les paysans) sont d'une merveilleuse étoffe, o n t plus d'esprit, plus d'éducation que ceux de France... ». L'exploration de l'Ouest se poursuivit sous un Gouverneur qui devait demeurer en place vingt années : Ch. de la Boische, marquis de Beauharnais. L e commerce avec les Indiens de ces régions nouvelles procurait de beaux bénéfices. Des explorateurs étonnants, parmi lesquels on doit n o m m e r les de Varennes de la Verendrye, poussèrent j u s q u ' a u x Montagnes Rocheuses et couvrirent le pays de postes; ils l'avaient en quelque sorte marqué c o m m e terre française au m o y e n de plaques de p l o m b d o n t l'une fut retrouvée en 1913. Mais alors c o m m e n ç a la lutte avec les colons anglais voisins. Le premier conflit — que l'on aurait peut-être pu éviter — éclata quand c o m m e n ç a la Guerre de la Succession d'Autriche (1740) et porta d'abord sur l'Acadie. Cette province avait été cédée au traité d'Utrecht mais nous avions conservé l'île Royale qui la prolonge; cette île n'avait qu'une faible valeur agricole mais avait une grosse importance militaire et é c o n o m i q u e . Les Acadiens y avaient fondé une nouvelle capitale : Louisbourg. La place fut prise alors mais nous fut rendue à la paix (d'Aix-la-Chapelle). Les mésintelligences recommencèrent à propos de la colonisation de la vallée de l'Ohio. Nous avions toujours prétendu à la souveraineté de cette région; or, en 1744, des émigrants protestants de l'Ulster et des presbytériens allemands vinrent s'y établir. L e Gouverneur français soutint sa prétention avec d'autant plus d'opportunité

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement