Page 337

L E FRANÇAIS

EST-IL

COLONISATEUR?

331

potentiaires allemands apparaître suivis d'une douzaine « d'experts » rangés en ligne; or nos premiers gouverneurs auraient dû précisément arriver en Syrie, a c c o m pagnés d'un état-major composé de techniciens experts, pouvant mettre sur pied rapidement tous les services; nous ne l'avons pas compris nous sommes montrés par là inférieurs à la tâche qui nous était impartie; les p o p u l a tions s'en sont hautement plaintes. Nous avons mis le même retard dans nos colonies à pourvoir les services techniques d'hommes compétents et instruits. On cite une colonie d'Afrique, qui n'avait encore c o m m e directeur des Travaux Publics, alors q u ' o n y faisait de grands t r a v a u x , q u ' u n ancien employé subalterne; ailleurs le m ê m e service n'a v u mettre à sa tête un ingénieur sortant de l'Ecole polytechnique, qu'en 1928, alors que chacun de nos départements, pour de petits travaux courants, c o m p t e plusieurs de ces ingénieurs. Sans d o u t e , il fallait créer des cadres coloniaux, parce que le statut des fonctionnaires de France ne permettait pas à l'Etat de les envoyer d'office aux colonies; mais on s'en est avisé avec beaucoup de retard. Ceci nous amène à parler du choix des hommes et du recrutement. Nos petits travers, sensibles en France dans toutes les administrations publiques, sont bien connus; insouciance, manque d'exactitude et de rigueur font sourire dans la Métropole; aux colonies, les mêmes défauts ont des conséquences plus graves et sont d'un exemple déplorable pour les indigènes. Il faudrait que le fonctionnaire aux colonies fût parfait. Or c'est un lieu c o m m u n , que de dire que les Français envoient, et surtout o n t e n v o y é dans leurs c o l o nies les jeunes gens qui en France ne seraient bons à rien. Ce n'est en effet pas du tout un travers propre à l'époque a c t u e l l e : quand, en 1816, le colonel Schmalz part pour tenter une mise en valeur du Sénégal, il se plaint vivement des collaborateurs q u ' o n lui i m p o s e : on lui envoie un sieur de Verdun, fils de l'Intendant de la maison de Monsieur, frère du R o i , lequel est expédié au Sénégal, dit le ministre

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement