Page 304

298

L'EMPIRE COLONIAL

DE LA FRANCE

MODERNE

Damas après une courte lutte et Fayçal était expulsé ; on sait que les Anglais en ont fait un roi de l'Irak. En Cilicie, où la Turquie n'avait pas désarmé, la garde des montagnes du Taurus était une charge impossible avec les quelques bataillons dont nous disposions, qui ne p o u vaient être ravitaillés en raison des pluies, dans un pays sans routes où les roues des voitures s'enfonçaient dans un sol argileux. Nos postes durent être successivement abandonnés; les garnisons de Marache et d'Ourfa, en particulier, furent contrainte de se retirer en plein hiver dans les conditions les plus pénibles. Notre autorité en Cilicie fut rétablie dans le pays l'année suivante, au printemps 1921, par la prise d'Aïn T a b . C'est pour des raisons de haute politique que la Cilicie fut restituée à la Turquie, par l'accord d'Angora du 21 octobre 1921. C'est le lieu de dire un m o t de cette question arménienne, qui s'est présentée sous un aspect si délicat en Cilicie, et qui a été si mal comprise en France. Pour quiconque est allé sur place, elle est beaucoup plus claire. Les Arméniens constituent, sans nul doute, une des plus • belles races blanches du m o n d e , et des mieux douées à tous égards. On sait que depuis la fin du xix e siècle, ils avaient commencé à envahir pacifiquement les campagnes de la partie orientale de l'Asie Mineure. Le paysan turc réagissait parfois, et c'est ce q u ' o n appelait les massacres d'Arménie, d o n t l'Europe chrétienne s'indignait fort, parce que les Arméniens sont chrétiens, et qui ont été très exagérés. En Cilicie, après la guerre, la lutte éclata entre les deux populations, et quoique les Arméniens fussent largement en minorité — 50.000, contre 300.000 Turcs, — ils eurent la prétention, conjointement avec les Grecs, de constituer un É t a t arménien à l'abri des baïonnettes françaises. Les Puissances s'étaient, au début, prêtées à ce jeu, que l'accord franco-turc vint mettre à néant. D'où l'irritation des Arméniens et Grecs quand, à la fin de 1921, nous évacuâmes la Cilicie. Enfin, le m a n d a t sur le Liban et sur la Syrie, telle que

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement