Page 300

294

L'EMPIRE COLONIAL

DE

LA

FRANCE

MODERNE

blement dénudées. Dans les vallées se trouve rassemblée la terre végétale. T o u t ce pays semble être bien différent de ce qu'il fut dans l'antiquité : la région de la mer Morte, en effet (en Palestine) où s'élevait autrefois la ville fameuse de Jéricho, est aujourd'hui stérile; et les plaines arrosées par l'Oronte, réputées jadis pour leur fertilité, sont changées en marécages. Cependant, la région d'Antioche paraît offrir encore de l'intérêt. La population de la zone impartie à la France s'élevait à deux millions et demi d'habitants environ, et était des plus hétérogène. Ses principaux éléments sont constitués par des Sémites, auxquels se sont mêlés les Hittites du Nord et les Philistins du Sud; toutes les nations de l'Orient sont venues s'y ajouter au cours des âges. A u j o u r d ' h u i , l'on trouve cette population mélangée à Beyrouth et dans le Liban;l'élémentarabe domine à D a m a s ; l'élément turc se rencontre à Alep et Alexandrette; enfin les Nosairis (Alouites) dans l'Etat de ce n o m , et les Ismaïlis, qui portent encore l'ancien costume persan, complètent cet ensemble. Les trois quarts de cette population sont musulmans de nuances diverses; les chrétiens qui forment le dernier quart, sont divisés en un bien plus grand nombre encore de sectes; les Ismaïlis pratiquent un culte païen, qui a des adeptes en Perse et dans l'Inde. Enfin, la France se trouva, en Cilicie, en face de la haine séculaire qui divise les Turcs et les Arméniens chrétiens. Il suffit de cet aperçu pour comprendre que la politique du mandat, telle qu'elle était prescrite par la Société des Nations, — ou peut-être telle que nous l'avons comprise, — était bien délicate à pratiquer, et que seule une ferme tutelle convient à un tel pays. De fait, rien ne peut donner l'idée de la difficulté de l'œuvre que la France eut à poursuivre en Syrie; — lors de l'occupation et de la pacification d'abord, en raison des difficultés du pays et du climat et en même temps de l'attitude des Arabes plus ou moins soutenus par l'Angleterre;— ensuite, lorsqu'il s'agit de réorganiser le gouvernement des p o p u -

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement