Page 28

22

L'EMPIRE COLONIAL D E L'ANCIEN

RÉGIME

vention dans la guerre d'Indépendance. On fit un effort de colonisation très sérieux en Guyane, et c'est la c o m pagnie des Indes, bien plutôt que l'Etat, qui abandonna les Indes. Mais le pays était épuisé. Les m o t s souvent cités de tel ou tel ministre qui refuse des secours à nos possessions, ne sont que des paroles de désespoir et ne signifient nullement que le siècle se soit désintéressé de l'idée coloniale. T o u t au plus peut-on reprocher à la monarchie de la fin du xviii e siècle de n'avoir pas, après la reconstitution de notre marine, tiré t o u t le parti possible des grands voyages en Océanie de Bougainville et de La Pérouse. Les colonies au contraire prenaient une nouvelle i m p o r tance aux y e u x de l'opinion; celle-ci paraît entrevoir à n o u veau le parti que l'on peut en tirer du point de v u e politique, et spécialement militaire. L e Ministère de Choiseul songea ainsi à faire de la Martinique et de la Guadeloupe des bases d'opérations. Pour réaliser de tels projets, l ' E t a t devait récupérer les droits territoriaux qu'il avait concédés aux compagnies dans leurs chartes m ê m e . Choiseul en 1763 se fit céder ainsi par la compagnie de Gorée les comptoirs de Gambie et de Ouidah dans le golfe de. Bénin, et acheta Dakar au n o m du roi; en 1767 il reprenait de m ê m e les îles de France et de B o u r b o n , ainsi que leurs dépendances, les Seychelles et Sainte-Marie de Madagascar. Après la suppression de la Compagnie des Indes, tous les établissements français des Indes furent soumis au gouvernement direct du roi et un bureau des Indes créé à cet effet au ministère de la Marine; c'est l'origine de notre ministère des Colonies. Ces rachats étaient possibles parce qu'en même temps on renonçait, en matière é c o n o m i q u e , à la conception des compagnies privilégiées. Les philosophes et les économistes de la fin du xviii e siècle v o y a i e n t en effet dans le principe du privilège une entrave au développement des affaires, en même temps qu'une atteinte au principe de la liberté. En 1769 le privilège de la Compagnie des Indes fut d o n c supprimé et les compagnies disparurent, sauf une, celle

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement