Page 271

LE MONDE

JAUNE

265

Cochinchine occidentale, Vinh L o n g , Chaudoc, Hatien d'où les Annamites menaçaient les régions occupées et paisibles. L'amiral de la Grandière sut enfin doter la Cochinchine d'un régime administratif qui devait subsister j u s qu'en 1879. Nous avions tenté d'abord de rétablir l'administration indigène, mais les Mandarins, qui nous restaient hostiles, ne s'y prêtèrent pas. C'est donc la nécessité qui nous c o n duisit à l'administration directe. Des officiers, dits inspecteurs des affaires indigènes, investis de tous les pouvoirs, assurèrent une administration patriarcale (c'était t o u t à fait analogue à ce qui avait été fait en Algérie). A u dessous d'eux la vie annamite subsistait; la c o m m u n e était respectée, ainsi que la législation et les juridictions annamites. Ce système fut seulement perfectionné en 1873 par une séparation des pouvoirs. En 1879, on était en France tout à l'assimilation. Un g o u verneur civil fut n o m m é , dont les instructions signalaient « la nécessité d'une assimilation progressive ». Il est permis de s'étonner, après les débats qui s'étaient déroulés entre 1863 et 1865, où avait été mis en évidence l'abîme qui sépare les deux civilisations, d'entendre parler d'assimilation en pays jaune. D'ailleurs, Le Myre de Villers qui fut n o m m é gouverneur, administrateur expérimenté et esprit remarquablement perspicace, se montra prudent. Néanmoins il fut procédé à une réorganisation de la colonie. T o u t d'abord, on se préoccupa des colons et, suivant les idées du temps, on leur accorda de larges « libertés ». Un Conseil colonial fut créé, composé de Français et d'indigènes élus, et investi de larges pouvoirs en matières financières, — dont il mésusa aussitôt. Deux ans après (1881) les Français devaient nommer un député. Quant à l'administration des indigènes, on se trouvait à un tournant. Fallait-il revenir en arrière et tendre à un Protectorat qui respecterait l'organisation politique et sociale anciennes, ou bien accentuer l'évolution? On se décida pour ce dernier parti. Des administrateurs civils français remplacèrent les officiers administrateurs. Les

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement