Page 247

LE M O N D E P O L Y N É S I E N

ET L'OCÉAN

241

INDIEN

mier gouverneur, y déploya alors une grande activité et sut mettre sur pied un établissement. Un peu plus tard, il remarqua l'emplacement de Djibouti, qui offrait un meilleur mouillage et était le point de départ des caravanes sur l'Abyssinie. Notre établissement y fut transporté en 1890. Djibouti a pris une particulière importance du fait de la construction du chemin de fer qui relie le port à A d d i s A b e b a , capitale de l'Abyssinie. L e chemin de fer, en lui-même, offre un intérêt t o u t spécial, car c'est un des exemples assez rares de chemins de fer construit par une Compagnie française en territoire étranger, et en partant d'une base française. A cet égard il mérite, c o m m e le chemin de fer des Yunnan, de retenir l'attention; car la construction de telles voies ferrées est au premier chef une manifestation de l'expansion française, sous sa forme la plus m o d e r n e : c'est, c o m m e on l'a très justement dit, le m o y e n de faire des Colonies, des bases « d'opérations économiques ». Ménélik, descendant de Salah Salassé, d'abord simple roi du Choa c o m m e son aïeul, avait été proclamé roi des rois d'Ethiopie en 1896; M. Lagarde fut notre premier ministre auprès de lui. Il se trouvait d'autre part, dans la capitale abyssine, un v o y a g e u r français, M. Chefneuf, qui s'était fixé auprès de Ménélik. Celui-ci avait accordé, dès 1894 à un ingénieur suisse M. Ilg, la concession d'un chemin de fer de Djibouti au Nil Blanc, en passant par A d d i s - A b e b a . Ce n'est que deux ans plus tard, après la victoire d'Adoua qui consacra l'indépendance du pays, que le concessionnaire, aidé de M. Chefneuf, réussit à fonder une Compagnie impériale des chemins de fer éthiopiens. La Compagnie fut créée à trop petit capital — 4 millions — et en souffrit dès le premier j o u r ; le gouvernement français lui accorda t o u t d'abord une subvention annuelle de 500.000 francs, mais ce secours n'était pas suffisant; p e u t être la France aurait-elle pu dès cette é p o q u e , réaliser l'effort nécessaire pour faire sien le chemin de fer. Il est vrai que le risque était assez grand; Ménélik arrivait à la COLONIES

FRANÇAISES

16

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement