Page 242

236

L'EMPIRE

COLONIAL

DE LA FRANCE

MODERNE

La troisième, c o m m a n d é e par les capitaines Voulet et Chanoine, avait été constituée à Say. Ces deux officiers étant morts, ses débris — 150 hommes — , sous les ordres des lieutenants Joalland et Meynier, avaient contourné le Tchad par le Nord et s'étaient installés sur le Chari, arriv a n t ainsi les premiers au lieu de rendez-vous. L e c o m mandant L a m y les rejoignit au début de 1900. Comme il ne restait que peu de munitions, on attaqua aussitôt R a b a h . Celui-ci fut tué, mais le c o m m a n d a n t L a m y fut blessé et l'on eût bientôt à déplorer sa m o r t . Plus tard, on d u t pousser vers le Baguirmi et le K a n e m , au Sud et à l'Est du T c h a d , enfin jusqu'au Ouadaï. Abéché fut occupé en 1909. Mais dans ces régions une très grande prudence s'imposait. Notre dernière colonne au Ouadaï fut surprise et eut son chef tué (commandant Moll) en 1911, mais notre influence n'en demeura pas moins établie dans le p a y s ; la frontière fut par la suite déterminée entre nos possessions et le Soudan Egyptien. C'était là l'acte final d'un grave conflit qui s'était élevé entre la France et l'Angleterre quinze années plus tôt, à l'époque cette Puissance subordonnait l'évacuation de l ' E g y p t e à la pacification du H a u t Nil. La France avait alors projeté, par une action conduite de concert avec l'armée abyssine, de tenter cette pacification, qui eût enlevé aux Anglais t o u t prétexte de demeurer en E g y p t e . Mais l'Angleterre, dès qu'elle connut le projet, s'éleva de toute sa force contre l'envoi d'une expédition militaire de l'Afrique occidentale vers le Haut-Nil (1895). L'année suivante elle demandait elle-même à consacrer une partie de la réserve de la dette égyptienne à une e x p é dition contre les derviches. La France refusa l'autorisation. Chacune des deux Puissances semble alors avoir cherché à mettre l'autre en face du fait accompli. L'Angleterre organisa l'expédition projetée contre les Derviches, et la France lança une mission qui avait pour o b j e t de devancer les Anglais sur le Nil. Cette mission, c o m m a n d é e par le capitaine Marchand, partit de Loango en 1897 seulement,

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement