Page 230

224

L'EMPIRE COLONIAL D E LA F R A N C E

MODERNE

tenus là. Quand éclata la guerre de 1870, et que nos troupes se retirèrent, la garde de ces postes fut confiée à la maison Verdier, de la Rochelle, dont un représentant j o u a le rôle de Résident. Or, il se trouva qu'un de ses agents, TreichLaplène, un t o u t jeune h o m m e arrivé dans le pays en 1883, devait faire des quelques comptoirs remis à sa garde une colonie d'avenir. C'est certainement un des exemples les plus étonnants d'initiative privée, et aussi de d é v o u e m e n t , car Treich devait mourir à la peine. Il avait, dès son arrivée, passé des traités avec les chefs indigènes, donné mille preuves d'intelligence et d'initiative, et avait été chargé dès 1885 de représenter la France. L'année suivante, les établissements étaient officiellem e n t placés sous l'autorité du lieutenant-gouverneur des Rivières du Sud. L'Angleterre convoitait l'Indénié et l ' A b r o u . E n v o y é par le lieutenant-gouverneur des Rivières du Sud dans l'Indénié, Treich sut obtenir des chefs du pays des traités de protectorat (1887). Peu après, il était chargé par le Sous-Secrétaire d'Etat aux Colonies Eug. Etienne, d'aller ravitailler à K o n g le lieutenant Binger; il put conclure, huit jours avant l'arrivée des Anglais, un traité de protectorat sur le royaume d ' A b r o u et la ville de B o n d o u k o u ; et, parvenu à K o n g avant Binger, il prépara le traité de p r o tectorat qui fut signé quelques jours plus tard. C'est une œuvre comparable aux plus beaux résultats obtenus dans nos colonies. Un décret donna alors à nos établissements, l'autonomie administrative et financière; le gouvernement français reprenait en m ê m e temps en mains l'administration du pays dénommé « Côte d'Or ». Treich fut investi officiellement par le gouvernement des fonctions de Résident, mais il mourut de fatigue à vingt-neuf ans. A partir de 1890, notre action, localisée jusque-là à l'Est du B a n d a m a , se développe le long de ce fleuve ainsi qu'à l'Ouest, sur des territoires que l'on désignait du n o m de Côte de l'Ivoire; et en 1893, nos établissements sont érigés en colonie autonome, sous le n o m de « Côte

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement