Page 23

LES CONCEPTIONS

COLONIALES

D E LA MONARCHIE

17

des Normands fondèrent une Compagnie de Madagascar. On a souvent comparé ces grandes compagnies aux c o m pagnies hollandaises. E n réalité elles en différaient profondément. Les premières compagnies hollandaises avaient été imaginées en effet pour empêcher la chute des prix : c'étaient de véritables cartels et leur objet demeura toujours exclusivement commercial. Les compagnies françaises au c o n traire s'étaient v u assigner d'autres buts; elles avaient le monopole d'exploitation des richesses des régions visées, mais elles devaient aussi y fonder des établissements, les fortifier, les étendre m ê m e et étaient conduites par conséquent à une véritable œuvre de colonisation. L ' É t a t leur demandait de jouer ce rôle en échange des monopoles et des privilèges qu'il leur concédait, et leur déléguait une véritable souveraineté, se réservant de les tenir en mains; c'était une conception plus proche en somme du système espagnol que du système hollandais, avec un but plus noble et l'étroit égoïsme de la Métropole en moins. Telle était du moins la conception du roi et de son ministre, sinon celle des actionnaires. Richelieu voulait même encourager l'immigration dans les « comptoirs », et allait jusqu'à assurer des privilèges aux Français qui s'expatriaient, même pour un temps. Lorsque Louis XIII mourut, les résultats de cette politique étaient loin d'être négligeables et l'on a pu dire justement que Richelieu fut le seul h o m m e d'État de l'ancien Régime qui eût compris l'importance politique des colonies. Mais ses moyens d'action n'étaient pas à la hauteur de ses conceptions, et l'opinion était loin d'être préparée à les admettre et à le suivre. Le Gouvernement de Louis XIV continua la même politique. Le principal inspirateur en fut Colbert qui agit dès 1661 et davantage encore quand, en 1669, il fut chargé à la fois de la marine, du commerce et des colonies. E t Seignelay, son fils, formé à son école, devait prendre sa succession. Colbert vit dans la colonisation un des articles essentiels de son programme d'expansion économique. Mais à rencontre de Richelieu, il n'y vit pas autre chose; il semblait COLONIES FRANÇAISES

2

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement