Page 221

LE MONDE

NOIR

215

la région de Segou, où les Peuls s'agitaient, et où se déroulèrent une série d'opérations assez pénibles. E n m ê m e temps, il fallait se tourner contre Samori, dont il sera parlé plus loin. Enfin, la situation fut éclaircie et les opérations contre A h m a d o u purent être reprises. Chassé du Massina, puis du Mopti, il devait aller mourir au Sokoto en 1898. La lutte contre Samori s'était déroulée d'autre part. Simple ambitieux qui se donnait pour réformateur religieux, il s'était taillé vers 1877-79 un domaine autour de Kankan, et avait étendu son autorité sur le Ouassoulou et le Manding. En 1881, les villages menacés par lui imploraient le secours du colonel Borgnis-Desbordes; nos troupes se portaient alors sur la rive droite du Niger et le repoussaient vers l'est; mais on ne voulait pas engager d'opérations plus lointaines, de sorte qu'il put reconstituer ses forces, et nous tenir en éveil seize années. Il nous attaqua à nouveau après notre occupation de Bamako (1883) puis en 1885, et réussit à nous faire échec. Après un semblant de paix avec nous, il c o m b a t t i t d'autres royaumes indigènes, celui de Sikasso n o t a m m e n t ; puis comme ses partisans venaient piller les territoires soumis, il fallut reprendre la lutte contre lui. Elle devait se poursuivre sans interruption, marquée n o t a m m e n t par les c a m pagnes du général Archinard en 1889 et 1890, dont la seconde nous conduit au delà du Niger à Bissandougou; puis par les opérations de 1892-93 dans la région accidentée qui forme le N. E. de notre côte d'Ivoire actuelle, sous le commandement des colonels H u m b e r t et Combes, puis Bonnier. Samori fut enfin rejeté dans la région nord de la côte d'Ivoire, pays populeux et riche, où il trouva malheureusement à se ravitailler. L e pays de K o n g demanda notre appui. Une colonne, commandée par le colonel Monteil, fut organisée en Côte d'Ivoire mais, arrêtée par une marche difficile dans la forêt, elle ne put avoir d'action efficace. Samori se porta alors plus à l'est vers la Comoë et la Volta, et entreprit de combattre les Anglais. Le chef d'une mission, qui se rendait auprès de lui, le capitaine Braulot ayant été assassiné

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement