Page 206

200

L'EMPIRE COLONIAL D E

LA F R A N C E

MODERNE

doit être organisée, certes, et progressivement; des assemblées, d o n t les membres sont désignés ou élus, peuvent recevoir des attributions de plus en plus larges, au point de v u e financier principalement. Mais il paraît logique qu'elles soient complètement distinctes du Conseil des directeurs. Or, nous v o y o n s encore auprès des gouverneurs généraux, des conseils d'administration, d o n t les membres sont n o m més par lui ou sur sa proposition, et composés moitié de fonctionnaires et moitié de notables, qui n'ont les uns et les autres que v o i x consultative. Il nous semble voir là une confusion qui ne peut être que fâcheuse. Elle l'est d'autant plus q u e l'on tend à donner à certains conseils d'administration la faculté de délibérer en matières de dépenses et d'impôts. S'il doit délibérer, q u ' y font les fonctionnaires? E t que n ' o r g a nise-t-on franchement une assemblée représentative? La représentation des populations, en Algérie et au Maroc, a été conçue dans ce sens. On sent, dans les dernières réformes, que l'Indo-Chine y tend aussi. Chaque colonie de l'Union a sa personnalité et son budget. Elle a, à sa tête, un lieutenant gouverneur ou Résident, suivant qu'elle est colonie d'administration directe ou P r o tectorat. La représentation y est plus ou moins développée. L'étude des différents pays qui forment la plus complexe de ces unions, l'Union Indo-Chinoise, pourra donner une idée de cette organisation.

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement