Page 201

L'ŒUVRE

D E LA TROISIÈME

RÉPUBLIQUE

195

La conférence fut assez mal accueillie par l'opinion française : le parti de la revanche blâmait une action poursuivie d'accord avec l'Allemagne, notre ennemie de la veille, qui avait cruellement mutilé la France; d'autre part, les adversaires de la politique coloniale, G. Clemenceau en particulier, reprochaient à Jules Ferry de nous aliéner les s y m p a thies d'une grande partie de l'Europe. Un incident de l'occupation du Tonkin, l'échec de Langson, servit de prétexte à l'opposition pour renverser Jules Ferry : on sait combien, en France, l'opinion est impressionnable et prompte à s'émouvoir. Les années qui suivirent la chute de Jules Ferry (18851892) furent, par un malencontreux hasard, parmi les plus troublées à l'intérieur que connut la troisième R é p u blique. N é a n m o i n s , la colonisation n'était nullement délaissée; au contraire, elle comptait en dehors des partis politiques, de n o m b r e u x adeptes : un parti colonial s'était à nouveau formé, et la conviction individuelle des h o m m e s qui le composaient suppléa à l'action du gouvernement; par l'influence qu'ils exerçaient sur l'opinion, par leur action propre lorsqu'ils appartenaient au Parlement, ils contribuèrent puissamment à développer notre œuvre c o l o niale. E n fait, cette période fut marquée par de nombreuses missions, qui parcoururent les régions non reconnues de l'Afrique Occidentale : c'est l'établissement du Protectorat de la France sur le Soudan et notre poussée presque jusqu'à l'embouchure du Niger, où nous devions être devancés par l'Angleterre; c'est notre expansion au Congo, qui devait donner naissance à la colonie Congo-Gabon que l'on s'efforça d'étendre vers le Nord et de relier au Tchad, puis à l'Algérie. L'Afrique équatoriale, en même temps, v o y a i t se dérouler d'importants événements : le Roi des Belges, se trouvant aux prises, dans ses possessions du Congo, avec d'assez graves difficultés qu'il ne pouvait résoudre seul, p r o v o q u a la réunion, à Bruxelles en 1889, d'un congrès analogue à celui de Berlin. Officiellement, il s'agissait de mettre fin à

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement