Page 182

176

LE X I X

e

SIÈCLE

LA

MÉDITERRANÉE

enfin. E n une conférence réunie à Constantinople, les Puissances décidèrent de n'exercer aucune action isolée, ce qui n'empêcha pas l'Angleterre, invoquant la force m a jeure, d'intervenir, tandis que l'escadre française se retirait. L'amiral anglais fut donc seul à débarquer à Alexandrie. L e gouvernement français comprenant l'étendue de sa faute v o u l u t agir alors, mais les crédits lui furent refusés par la Chambre sur une vigoureuse intervention de Clemenceau, poursuivant sa politique hostile aux aventures extérieures. C o m m e en 1799, c o m m e en 1840, ses soucis continentaux éloignaient la France de l ' E g y p t e . Pendant ce temps les troupes anglaises prenaient p o s session du Caire. Peu après un m o u v e m e n t également conservateur mais plus spécialement religieux éclatait au Soudan et devait permettre à l'Angleterre d'intervenir là aussi. Ce m o u v e ment, dit madhiste, fut analogue à ceux qui éclatent périodiquement dans les pays d'Islam; en 1885, il avait pris une ampleur considérable. L'Angleterre temporisa d'abord, tandis qu'elle affermissait sa situation. Tous ses efforts tendaient en même temps à empêcher la France, dont les progrès sur le Haut O u banghi l'inquiétaient, de pénétrer jamais dans le bassin du Nil. En 1891, elle décida d'entreprendre l'expédition du Soudan. La France et la Russie s'opposaient à ce qu'elle en fît supporter les frais par la Dette, mais, soutenue par la Triple Alliance, l'Angleterre passa outre. Ce fut seulement après la pacification complète du pays troublé par les madhistes qu'en septembre 1898 les canonnières anglaises, remontant le Nil au delà de K h a r t o u m , arrivaient à F a c h o d a où elles trouvaient le capitaine français Marchand. (L'Angleterre avait préparé, à temps, une expédition qui, de l'Ouganda devait se diriger sur le Nil pour rejoindre Kitchener et devancer les Français; mais cette expédition avait échoué). On sait c o m m e n t la France céda la place et un peu plus tard, par l'accord de 1904, laissa à l'Angleterre les mains libres en E g y p t e .

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement