Page 181

LE LEVANT

ET

L'ÉGYPTE

175

naux consulaires (conformes aux Capitulations et qui ne suffisaient plus à remplir leur office). Malheureusement o n sait que la gestion financière d'Ismaïl conduisit son pays à la banqueroute. Cette même année 1876, était institué une Commission de la Caisse publique internationale, qui ne suffit pas à rétablir la situation. La France et l'Angleterre demandèrent au Khédive d'abdiquer (1879). Son fils Tewfik lui succéda. Celui-ci faisait élever ses enfants à l'Européenne et ses filles avaient une institutrice française. Tewfik eut affaire alors à un parti nationaliste opposé au contrôle européen et d o n t Arabi prit la tête. Les Puissances européennes, t o u t au moins la France et l'Angleterre, allaient être forcées d'intervenir — contre ces nationalistes — et c'est de cette intervention que d e vaient sortir tous les événements ultérieurs. Pourquoi l'action extérieure et nécessaire fut-elle francoanglaise, et non pas seulement française? W a d d i n g t o n cependant, en 1878, désigné pour être plénipotentiaire au congrès de Berlin, déclarait à la Chambre qu'il n ' y serait pas question de l ' E g y p t e parce que la France « entendait y conserver, à l'exclusion du reste de l'Europe une influence privilégiée et prépondérante ». Or pour conserver cette influence, le ministre français s'associait à l'Angleterre. N'y eut-il pas là une première faiblesse de notre part, qu'explique la timidité des hommes qui les premiers, après la défaite de 1870, eurent à aborder à nouveau des questions extérieures d'ordre colonial? Gambetta projeta une intervention énergique au cours de l'hiver 1881-1882, mais d'accord encore avec l'Angleterre; cette Puissance, qui ne se souciait pas d'aider la France à prendre une situation privilégiée en E g y p t e fit échouer le projet, et de Freycinet peu après croyait bien faire en plaçant à nouveau la question d ' E g y p t e dans le domaine du concert européen. Pendant ce temps le désordre croissait et l'on ne se décidait à rien. Seule l'Angleterre veillait. Après les massacres des chrétiens en 1882, il fallut agir

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement