Page 161

CHAPITRE V LE

LEVANT

ET

L'EGYPTE

1

I. — L E LEVANT.

Les croisades elles-mêmes n'auraient eu q u ' u n intérêt historique si elles n'avaient laissé dans le proche Orient des traces profondes et si une véritable colonisation française ne s'était développée de leur fait. C'étaient é v i d e m m e n t des expéditions religieuses, mais qui n'auraient pas rencontré en Occident et en France particulièrement une adhésion aussi générale si d'autres mobiles ne se fussent mêlés au sentiment religieux; bien des raisons politiques venaient en effet à l'appui des prédications, l ' O c c dent sentant la nécessité de contrebattre l'action de l'Islam envahissant; mais c'est surtout, c r o y o n s nous, à l'esprit d'aventure de la féodalité de l'époque, cette qualité si française, qu'il faut attribuer le succès de pareilles entreprises. Il est bon de noter en effet que les croisades furent essentiellement françaises : la première fut prêchée en France par un pape et des orateurs français, et c'est surtout la noblesse française qui partit et qui, par la suite s'établit au Levant. Les Croisades furent au nombre de sept en Orient et de huit au total. 1. Bibliographie: G. Hanotaux et A . Martineau. Op. cit. T. III. Levant par MM. Dehérain et de Caix. [Louis Bréhier : l'Egypte de 1798 à 1900]. Maurice Pernot: Rapport sur un voyage d'études à Constantinople, en Egypte et en Turquie d'Asie, 1912

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement