Page 146

140

LE X I X

e

SIÈCLE

LA

MÉDITERRANÉE

t r a v a u x publics c o m m e à l'exploitation des mines certaines conditions d'internationalisme qui n'ont pas été sans gêner le protectorat; quoique ce fût là l'œuvre de l'Allemagne, nous avons continué après la grande guerre à respecter ces clauses, par égard pour les autres Puissances. Une ère de réformes plus libres s'ouvrit après 1906; la police, confiée par la conférence même à la France et à l'Espagne, fut organisée dans les ports; une banque d ' E t a t fut créée sous nos auspices. Pourtant on s'en tenait à des commencements d'exécution. E t c o m m e , dans le désordre, les étrangers étaient de plus en plus molestés, c o m m e les assassinats se multipliaient, nous fûmes amenés d'abord à occuper la ville d'Oudjda et, d'autre part, à la demande même des autorités chérifiennes débordées, à débarquer à Casablanca. Aussitôt les tribus attaquèrent ce port et ce fut le commencement d'opérations qui devaient amener l'occupation du pays. Un important événement avait d'autre part marqué le mois d'août 1908 : le sultan Abd-el-Aziz avait été mis en déroute par Moulay Hafid, et nous avions reconnu celui-ci c o m m e sultan, quoiqu'il eût été porté au pouvoir par un mouvement xénophobe. Nous espérions encore que l'œuvre de la France se p o u r suivrait dans le calme. Par l'accord de 1909 l'Allemagne déclarait en effet se désintéresser politiquement du Maroc. Nous signâmes avec le Maghzen un accord de tendances pacifiques et amicales. L'Espagne peu après signait une convention analogue. Cependant l'entente avec Moulay Hafid restait précaire; et le Maroc subit au printemps 1911 une de ces crises d'agitation dont on retrouve tant d'exemples dans l'histoire de ces dernières années; les tribus insurgées menacèrent Fez où se trouvait la mission militaire française. La situation devint telle que les consuls demandèrent des secours; la ville ne fut sauvée que par une forte colonne française partie du Maroc occidental désormais fortement occupé. Notre intervention fut suivie d'une reprise des pourparlers avec l'Allemagne, qui semblait ne plus se désintéres-

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement