Page 142

136

LE X I X

e

SIÈCLE

LA

MÉDITERRANÉE

des indigènes. Des conseils de caïdat, dont les membres sont élus par les notables, discutent des intérêts é c o n o miques du caïdat; le pays a été divisé en régions é c o n o m i ques, dotées également de conseils qui disposent d'un budget; enfin la Conférence consultative a été transformée en Grand Conseil; celui-ci comprend deux sections, l'une française, l'autre indigène; il a pour fonction principale d'examiner le budget, et ses prérogatives en matière financière sont assez étendues. Un Conseil supérieur du gouvernement, créée en 1910, comprenait les ministres ou chefs de services, et des délégués de la Commission consultative. C'est le conseil d'administration à forme m i x t e de nos colonies, d'une c o n c e p tion si discutable. L'établissement de notre Protectorat fut l'œuvre du génie de Jules Ferry, mais est également né des circonstances. Il ne faudrait pas croire cependant qu'il n'ait pas laissé de place aux initiatives individuelles et aux caractères; bien au contraire cette œuvre d'adaptation, si heureusement venue et sans hésitation fâcheuse, c o m m e d'une seule coulée, fut pour beaucoup due à Roustan, notre dernier consul devenu notre premier Résident, et à M. Paul Cambon qui lui succéda en 1882. Elle a été depuis lors c o n tinuée par la promulgation de codes propres au pays, première et remarquable tentative de législation moderne en pays musulman. En matièrede colonisation, un grand esprit, Paul B o u r d e , dont l'action a été considérable dans le m o n d e colonial, fut le créateur de la richesse de la Tunisie actuelle. Celle-ci est un pays peuplé (en 1926) de 1.912.000 indigènes dits musulmans et 54.000 juifs. Parmi les Européens l'élément italien, qui avait augmenté plus rapidement que l'élément français, tend à se stabiliser. En 1926 on comptait 89.000 Italiens, et 71.000 Français (population civile), alors que les Italiens, en 1905, étaient déjà 81.000 contre 34.000 Français seulement. La très grande majorité des Italiens de la Régence y sont nés et sont définitivement attachés au pays.

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Histoire des colonies françaises  

Auteur : Victor Piquet / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement