Page 63

CHAPITRE V

Madame de Renaudin, tante de la future impératrice

Entrée très vite dans les bonnes gràces et dans l'intimité du marquis et de la marquise de Beauharnais. Marie-EuphémieDésirée devint bientôt l'amie de la femme du gouverneur général. Le marquis et la marquise cherchèrent naturellement pour la jeune tille un placement avantageux. Marie-Euphémie-Désirée n'était pas la banale protégée d'un haut et puissant seigneur. Par elle-même, par son propre mérite et ses remarquables qualités, elle attirait l'attention et était susceptible de tenir les plus hauts rangs. De fort belle taille, Mlle Tascher de la Pagerie possédait les charmes qui assurent à une femme les plus grands succès dans le monde. Sa chevelure blonde, ses yeux bleus, son nez aquilin, l'élégant dessin de ses traits fins et distingués, son port superbe, faisaient de cette jeune tille une admirable créature. Esprit vif. prime sautier, en même temps solide et positif. La fille ainée de Gaspard-Joseph de la Pagerie se distinguait par la force de son intelligence, par la fermeté de sa volonté unie à une grande souplesse, et par une véritable puissance de domination. Une extrême bonté, une grande complaisance.

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement