Page 269

L'IDENTITÊ DE JOSEPHINE

d'inhumation

239

signèrent de confiance, dans l'ignorance où

ils étaient dos vrais noms de la jeune fille défunte. Sans doute, c'est encore une hypothèse, mais elle semble la plus vraisemblable et la plus plausible. Du reste, Joséphine, lors de son retour à la Martinique, au baptême de sa filleule Marie-Rose-Françoise-Stéphanie de Tascher est désignée, le 4 septembre 1788, sur les registres de l'église de Fort-Royal, de la façon suivante : « dame MarieRose Tascher de la Pagerie, vicomtesse de Beauharnais ». Plus tard, en France, sous le Directoire, elle était connue dans le cercle d'amies sous les mêmes prénoms « Marie-Rose ». C'est ainsi qu'on la désignait sur une Lithographie de l'époque. Quoiqu'il en soit une double coïncidence a failli fausser La vérité historique. Une erreur matérielle a été commise aux Trois-Islets en I791.

On a consigné sur les registres de cette paroisse, que la

jeune tille qui était morte se nommait Marie-Joseph-Rose Tascher de la Pagerie. En 1796, la vicomtesse de Beauharnais, née Marie-JosephRose Tascher de la Pagerie, eut la fantaisie de se rajeunir quand elle épousa le général Bonaparte plus jeune qu'elle. Par suite de ces deux circonstances, l'identité de Joséphine a été difficile à établir d' une façon précise, d'autant plus que l'Impératrice avait, sous l'Empire, soigneusement entretenu l'erreur sur l'époque de sa naissance. Inexacte est la déclaration de la vicomtesse de Beauharnais à la mairie du deuxième arrondissement de Paris, lors de son mariage avec Bonaparte. L'intention de

tromper ressort

nettement. Joséphine, plus âgée que son fiancé, voulut faire disparaître cette choquante et quelque peu humiliante inégalité. Etait-ce un grand mal que de se rajeunir de quatre ans ? Elle ne faisait de tort à personne, pensa-t-elle.

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

Profile for scduag