Page 212

182

L'IMPÉRATRICE JOSÉPHINE

Dans la colonie, point de fausses dépenses à redouter ; l'argent de poche n'est pas nécessaire. On pourra réaliser des économies qui serviront à payer les créanciers. Mme de Renaudin a tenu un compte scrupuleux des recettes et des dépenses qu'elle a faites pour sa très chère nièce, depuis le mois de juin 1788 jusqu'au retour de la vicomtesse en France. Pendant ce temps, de juin 1788 à l'année 1790, Mme de Renaudin a louché 17.403 livres 10 sols et a payé 16.343 livres 33 sols. Durant la première année, elle a encaissé la somme de 10.029 livres, 20 sols. Avant de quitter le Havre, la vicomtesse, qui emmène avec elle ses domestiques et en particulier Euphémie, ordonne de mettre en vente les malles et les effets dont elle n'a pas besoin : ci 21 livres. Sa harpe, par son ordre, est vendue. On en tire, après son départ, 432 livres. A ses domestiques qui l'accompagnent Mme de Beauharnais donne une pacotille de 600 livres. Il lui faut payer pour elle et sa domesticité le voyage de Paris au Havre et du Havre à la Martinique. Elle emporte à la Martinique quelques cadeaux, entre autres une montre. Par les soins de Mme de Renaudin, sa tante, elle continue à distribuer ses aumônes. Par ses ordres le père Guiblot recevra 48 livres en décembre 1788; 72 livres en août 1789 et 60 livres en novembre. L'arriéré de la vicomtesse, qui s'élève à 12 ou 15.000 livres environ, est définitivement réglé. Au cordonnier Lanot on verse 156 livres ; au cordonnier Desnos 90 livres 14 sols; à la blanchisseuse 103 livres. Le mémoire de M. Tardif n'est pas inférieur à 1.629 livres 1 sol. Mme de Renaudin se rembourse de 1.928 livres qu'elle avait avancées.

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement