Page 171

LE VICOMTE A

LA MARTINIQUE

141

On peut se demander ce qu'était devenue la saine ambition qui avail saisi le vicomte, si l'on en croit ses

lettres.

Si le vicomte avait un instant espéré profiter de son escapade amoureuse pour voler à la conquête de quelque gloire, il faut avouer qu'il dût y renoncer promptement. En effet, au service de Mars et de

Bellone

l'on ne pouvait

plus s'enrôler. M. de Bouillé avait regagné la Martinique sans avoir obtenu l'autorisation de

diriger

l'expédition qu'il

avait projetée.

Son rôle se réduisait à la défensive. Mais des pourparlers entre les belligérants s'établissaient déjà et, deux mois après l'arrivée d'Alexandre de Beauharnais aux Antilles, le vier 1783, les préliminaires de

20

jan-

paix étaient signés. A la

Martinique on ne tardait pas à recevoir confirmation de ces nouvelles. Il ne

restait

plus au vicomte qu'une seule occupation qui,

du reste, lui était familière, celle de sacrifier sur l'autel de

Vénus.

Et il ne s'en fit pas faute.

Fort-Royal est certainement plus folâtre que les TroisIslets où se trouve sa belle-famille. L'homme mondain et à succès qu'est

le

vicomte, ce

bel

officier, riche, instruit, pétri de belles manières, le fils d'un ancien gouverneur général qui a laissé des souvenirs à la Martinique, ce compatriote devenu presque un Parisien, qui a coudoyé la Cour, est étroitement entouré, vivement flatté, choyé par la société martiniquaise. Les femmes le fêtent. La fidélité n'est pas dans ses principes. Ce

serait pour

lui

presque un déshonneur ou du moins une impolitesse que de ne pas se complaire dans l'adoration des belles créatures. Sa galanterie ne connaît pas toujours les distinctions nécessaires, les habituelles sélections. Il se livre à plusieurs femmes, suivant l'expression d'une spectatrice attristée de ses débordements.

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement