Page 159

LE MARIAGE

129

brusqueries et la tyrannie sont de mauvais moyens d'attirer à elle un mari qu'elle aime, je la garantis qu'il a un cœur tendre et qu'il ne demande qu'à aimer: mais qu'il ne suffit pas d'être femme pour devenir l'objet de son amour, qu'il faut encore avoir des qualités pour remplir les longs intervalles que laisse la jouissance de cette passion. Il n'est pas d'une femme comme d'une maîtresse, c'est une compagne pour la vie qui doit plutôt chercher à inspirer les sentiments solides et durables de l'amitié que ceux de l'amour, qui ne sont que passagers. Mais à quoi bon m'étendre sur un chapitre que vous possédez aussi bien que moi? Livrez-vous, Madame, à tout ce que vous dicteront votre zèle et votre amitié, et je ne doute pas que nous ne parvenions, vous et moi. à réunir deux époux dont le bonheur est si inséparable du nôtre. Recevez, etc. PATRICOL.

»

« J'imagine que M. le Vicomte vous mande comme il s'amuse dans ce pays-ci et qu'il en partira jeudi prochain pour nous aller joindre. Je vous prie de présenter mes hommages à M. le marquis de Beauharnais, à Mme la Vicomtesse et à toute votre société. » Piètres explications! le mari ne rêve que d'entasser dans le cerveau de sa femme des connaissances diverses. Bien que la vicomtesse soit douée d'un véritable talent d'assimilation et d'une belle mémoire, bien qu'elle fasse de réels efforts pour donner satisfaction à son maître d'école, elle ne réussit pas à le contenter. Celui-ci déclare que sa femme manifeste de l'indifférence — non pas à son égard, au contraire — mais pour s'instruire, ce qui à ses yeux est plus grave. Comme il n'a plus de leçons à donner à la vicomtesse, il se plaint de perdre son temps chez lui « vis-à-vis d'un objet qui n'a rien à lui dire » ou qui se mêle, suprême inélégance, de savoir ce qu'il dit, ce qu'il fait, ce qu'il écrit. Ces motifs ne sont-ils pas plus que suffisants pour qu'il aille faire la fête? Il ne prend même pas la peine de s'en cacher. Il donnera son affection à sa femme quand, devenue savante, artiste, bas-bleu et blasée, comme une femme bien élevée doit

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement