Page 130

100

L'IMPERATRICE JOSEPHINE

On ne pouvait être plus délicat et plus grand seigneur. A la même date, Mme de Renaudin écrit à son frère pour l'inciter à partir au plus tôt. Elle ajoute : « Nous ne sommes plus dans l'incertitude, parce que l'aînée est décidée et que le cavalier l'est aussi.... Je désire que pour le bonheur de Manette qu'on lui trouve un aussi bon parti que celui qu'aura sa sœur aînée, et je promets à ma belle-soeur qu'elle me saura gré, un jour, de lui avoir procuré un tel fils. Elle pense trop bien pour ne pas être pénétrée de reconnaissance de la grâce que M. de Beauharnais a mise dans ses propositions : je défie de traiter avec autant de franchise, de désintéressement et d'amitié. Je ne saurais vous exprimer l'impatience où il est de vous embrasser et sa future belle-fille. Hélas! que ne puis-je voler et vous aller chercher ! Adieu, mon cher frère, ménagez-vous bien; venez, venez, c' est votre chère soeur qui vous en conjure. Vous remettrez cette lettre à ma nièce, si vous le jugez convenable. » Yeyette était prédestinée à faire ce voyage de France. La tante Renaudin l'avait toujours désignée comme devant se rendre à Paris. Elle l'avait instamment et particulièrement demandée à Mine Brown de Sanois. à M. et Mme de la Pagerie. La jeune Yeyette avait sans cesse réclamé son départ pour la France pour voir sa tante et sans doute, ce Paris que son rêve de créole entourait de tant de séduction. Pour réaliser les desseins de Mme de Renaudin, M. de la Pagerie avait jeté les yeux sur Marie-Joseph-Rose. Mme de la Pagerie ne pouvant se séparer de sa dernière tille, d'une complexion délicate, consentait plus volontiers au départ de l'aînée. Le Chevalier, le principal intéressé, semble avoir été plutôt indifférent et neutre dans le débat. La lettre de M. de Beauharnais était décisive. Deux jours après, le 24 novembre 1778, Mme de Renaudin presse son frère de partir sans retard. Elle redoute les menées de certains parents de M. de Beauharnais. D'autres partis fort avantageux

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement