Page 123

PRÉLIMINAIRES DU MARIAGE

avoue que mon fils. qui n'a que dix-sept ans et demi, trouve qu'une demoiselle de quinze ans est d'un âge trop rapproché du sien. Ce sont de ces occasions où des parents censés sont forcés de céder aux circonstances. » Il est peu probable que l'idée de choisir la fille cadette vint d'Alexandre. Le marquis de Beauharnais semble avoir été l'inspirateur de cette combinaison qu'accepta Mme de Renaudin. Sans doute, la tante Désirée était la marraine de la seconde fille de Joseph-Gaspard, mais on ne doit pas oublier que de tout temps elle avait réclamé l'aînée de ses nièces. En réalité, pour expliquer la demande qui fut faite de substituer la cadette à l'aînée, M. de Beauharnais n'avait pas tenu compte de l'âge exact des enfants de M. de la Pagerie. Le chevalier de Beauharnais avait plus de trois ans que Yeyette. la fille aînée de l'ami de l'ancien gouverneur des îles. Le marquis de Beauharnais ajoute dans sa lettre qu'il ne lient pas à une dot. Son fils, déjà riche de 40.000 livres de rente1, par l'héritage maternel en aura encore près de 25.000. Il invite M. de la Pagerie d'une façon pressante à amener sa tille en France le plus tôt possible : « Vous me devez cette marque d'amitié ». Dans le cas où M. de la Pagerie ne pourrait la conduire lui-même, M. de Beauharnais le prie de la confier à une personne sûre, et de lui faire prendre passage « non sur un bâtiment de l'Etat, niais sur un navire marchand où elle aura une traversée plus commode et plus agréable ». Dans la même lettre, le père du chevalier s'adressant à Mme Joseph-Gaspard de la Pagerie ajoute, pour s'excuser de la préférence qui est faite à la cadette, au détriment de l'aînée : « Ce n'est pas qu'on ne m'eût dit des choses très agréables 1. J.

AUBENAS.

Histoire de l'Impératrice Joséphine. Paris. l857. t. I. p. 77.

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

L'Impératrice Joséphine  

Auteur : Roland Pichevin / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antill...

Profile for scduag
Advertisement