Page 98

92

VICTOR HUGHES

et nos pères le comprirent lorsqu'ils écrivirent sur leurs drapeaux : « La liberté ou la mort ». « Jamais il n'y aura au monde des hommes plus intrépides que les Merlin de Thionville, les Bourbotte, les Lacoste, les Romme, les Philippeaux; jamais de volonté plus forte que celle des Jean-Bon Saint-André, des Baudot, des Levasseur », a écrit Michelet. « Avezvous donc, disait un député de la droite, fait un pacte avec la victoire »? « Non, répondit le jeune Bazire, assis à côté de Danton, mais avec la mort. »

Ces événements eurent nécessairement leur répercussion aux Antilles et engendrèrent un bouleversement général dans la Société coloniale. Avec enthousiasme fut salué l'aurore de la grande rénovation. Les voûtes azurées des loges tremblèrent sous le bruit des « triples et chaleureuses batteries ». Sur le « Livre d'Or » de la loge « Le choix des hommes », de Saint-Domingue, nous avons relevé les lignes suivantes : « Le triomphe de la liberté et du patriotisme est le triomphe le plus complet du véritable maçon. C'est de nos temples élevés à la saine philosophie que sont parties les premières étincelles du feu sacré qui, s'étendant rapi-

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement