Page 91

VICTOR

HUGHES

FRANC-MAÇON

85

premier président de la Cour de cassation; des savants, Condorcet, Cabanes, Lacépède; des littérateurs, Florian, de l'Académie française, Lemierre, Delille, Chamfort; des peintres et des sculpteurs, Joseph Vernet,Greuze, Houdon, Moreau le Jeune; et enfin tous ceux qui furent parmi les acteurs du grand drame révolutionnaire : Sieyès, Mirabeau, Lafayette, Bailly, Pétion, Guillotin, Rabaud Saint Etienne, Brissot, Cerutti, Fourcroy, Camille Desmoulins, Danton, Robespierre, SaintJust, etc. l. Les esprits les plus élevés, les publicistes les plus célèbres, les hommes les plus purs et les plus glorieux, trouvent un refuge dans les parvis de ses temples et là se disputent, s'élaborent les controverses brûlantes jetées dans le monde d'alors : franchise des parlements, droits des Etats-généraux, prérogatives de la royauté, constitution de la propriété foncière, répartition des charges publiques: questions qui appartenaient autant au do1. La « Loge des Neuf Sœurs », fondée à l'orient de Paris en 1776, brilla à cette époque d'un éclat tout particulier. Elle eut successivement comme vénérables : le grand astronome Lalande, le célèbre Benjamin Franklin, le marquis de la Salle, le comte de Milly, le président Dupaty, l'avocat Elie de Beaumont et Pastoret, dernier chancelier de France. Voltaire y fut reçu maçon le 7 avril 1778.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement