Page 84

78

VICTOR

HUGHES

fut désigné pour commander à Sainte-Lucie, avec quelques troupes, et l'expédition retourna à la Martinique. Après la capitulation de Sainte-Lucie, le général Ricard alla rejoindre Rochambeau aux États-Unis. Ce dernier, à la date du 21 floréal an II, écrivit aux ministres : Newport, le 21, 8e mois, l'an 2e de la République française, une et indivisible.

« Le général Ricard est arrivé ici le dixneuvième de ce mois, citoyens ministres, après avoir été obligé de rendre la colonie de Saint-Lucie aux armées britanniques; il était attaqué par cinq mille hommes et avait à peu près cent hommes pour la défendre. « Je ne crois pas que vous soyés étonné du délabrement de nos garnisons aux Indes Occidentales. Vous en étiez instruit depuis longtemps par moi, vous n'y avés porté aucun remède et vous êtes restés spectateurs tranquilles d'une scène aussi horrible; oui depuis que je suis dans ces climats j'ai la mesure de vos talents et de votre capacité, je connais même toute l'exiguïté de votre prévoyance. « Plaignés donc ceux que votre inertie a réduit, à la triste situation de prisonniers puisque vous n'avés pu leur offrir que des regrets impuissants; Allés! vous vous êtes couverts d'ignominie. »

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement