Page 80

74

VICTOR

HUGHES

défendre cette position, ne se crut pas en état de résister et abandonna le poste, après avoir mis le feu aux approvisionnements. La division du colonel Gordon fut moins heureuse. Il lui fallut trois jours pour opérer son débarquement à Case-Pilote. Enfin les trois colonnes convergèrent sur le Fort-Bourbon (Fort de la Convention) où Rochambeau dût s'enfermer. Maîtres de tout le reste de l'île, les Anglais commencèrent les travaux nécessaires pour effectuer le siège régulier de la place,dont l'investissement fut complet le 20 février. Après un blocus de soixante-dix jours, un siège de quarante-huit, dont plus d'un mois de tranchée ouverte, Rochambeau capitulait le 23 mars 1794. La capitulation signée par trois commissaires français, le colonel d'Aucourt, le capitaine Dupeyret et Gaschet, de la garde nationale, et trois commissaires anglais, le commodore Thompson, le colonel Symes et le capitaine Cunningham, contresigné par le général Rochambeau, le général Grey et l'amiral Jervis, stipulait à l'article premier que «la garnison du fort, composée de troupes de ligne, d'artillerie, de canonniers de marine et de gardes nationales, sortirait du fort, enseignes déployées, trente coups dans la giberne, avec deux pièces de canon munies de douze gar-

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement