Page 71

LA

65

GUADELOUPE

Leurs délégués ne revenant pas, les Pointus en envoyèrent deux autres qui, en s'approchant par mer, aperçurent les premiers dans le moulin. Ils s'empressèrent de retourner à Pointe-à-Pitre et conter la mésaventure de Ardennes et Monroux, mais en même temps, ils annonçaient que d'Arrot n'avait pas d'artillerie. Il fut aussitôt décidé d'établir une batt< rie à l'îlet à Cochons, d'où on pouvait prendre de flanc le camp Saint-Jean. Comprenant le danger et les deux frégates n'arrivant pas, d'Arrot se replia sur la Capesterre. Lorsque les deux frégates parurent à l'entrée du port, elles furent reçues à coups de canons par la batterie établie à l'îlet à Cochons et se retirèrent. Le gouverneur, comprenant la lutte impossible, s'embarqua furtivement sur l'une des frégates et se rendit à Trinidad, tandis que les officiers du régiment de la Guadeloupe montaient sur l'autre.

Lacrosse averti à Sainte-Lucie de la fuite des royalistes, fit voile pour Pointe-à-Pitre et y arriva le 5 janvier 1793. Il est accueilli avec empressement. On élève des arbres de Liberté dans toutes les communes de l'île. VICTOR HUGHES

5

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement