Page 65

LA

vettes,

59

GUADELOUPE

avec trois bataillons de gardes natio-

naux. Trois commissaires furent désignés : Chrétien, Coroller et le ci-devant Antonelli.

Mais la

situation

marquis

s'aggrava

en

Europe sur ces entrefaites. L'Angleterre nous ayant déclaré la guerre, cette division, prête à partir, pour les Antilles, reçut l'ordre de l'allier

l'escadre de Morard de

Galles qui croi-

sait sur les côtes d'Irlande, avec l'Achille, la Sémillante, la Concorde

et

la Thétis.

Ce ne sera qu'en avril 1794 que la Convention pourra mettre à exécution sa décision, avec Chrétien et Victor Hughes comme Commissaires.

La vérité sur ce qui se passait en France ne

fut connue à la Guadeloupe que dans les premiers jours d'octobre : l'insurrection à Paris, le massacre des Suisses qui gardaient les Tuileries, le pillage du Palais, la famille royale d'abord reléguée au Luxembourg, au sein de l'Assemblée législative, puis, sur la demande de la Commune, enfermée dans

l'ancien cou-

vent du Temple. Ces tristes nouvelles soulèvent de véhémentes

protestations

L'Assemblée

Conduite de

coloniale

chez

les

proteste

royalistes. contre

la

la Commune et, fidèle au mo-

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement