Page 64

58

VICTOR

HUGHES

ordres du gouverneur. On a renvoyé M. de Rochambeau qui a été obligé de se réfugier à Saint-Christophe où il a reçu des Anglais tous les secours nécessaires; on lui avait refusé jusqu'à l'eau à la Martinique et à la Guadeloupe. Nos frères d'Amérique doivent être secourus par la Convention. » Puis, gravissant les degrés de la tribune, Duval avait remis sur la table du président Hérault de Séchelles sa croix de Saint-Louis, tandis que debout les conventionnels applaudissaient. Barrère souligna aussitôt l'urgence qu'il y avait à prendre une décision : « Citoyens, vous venez d'entendre les affligeantes nouvelles de la Guadeloupe.Le pavillon du despotisme est arboré sur cette île; le drapeau blanc flotte sur ses forts. Voilà le contre-coup des événements du 10 août; voilà les préparatifs du despotisme sur toutes les possessions françaises. Pourrez-vous hésiter à décréter d'accusation les chefs militaires de cette colonie? » De Séchelles appuya la déclaration de Barrère. Ils étaient tous deux commissaires chargés des questions coloniales. A l'unanimité la Convention décida l'envoi aux Antilles d'une division qui fût composée à Brest des frégates Le Républicain, 110 canons, le Tourville, 74 canons, et quatre cor-

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement