Page 47

LA GUADELOUPE

41

pas d'abaisser l'élite au niveau de la foule niais d'élever la foule à l'élite. Danton luimême, le grand révolutionnaire, reconnaissant « l'égalité impossible des biens » ne demandait que « l'égalité de droits et de bonheur ». La fraternité? Elle a trouvé son expression la plus convaincante dans la grande guerre de 1914-1918 et nos efforts les plus sincères pour maintenir depuis la paix entre les peuples. Ce noble rêve de la paix, irréalisable sur la terre, ne le trouve-t-on pas dans Platon et le communisme des Bolcheviks? La grande illusion des réformateurs, des pacifistes, est de croire qu'avec des lois et des règlements, on transforme la vie des Peuples. La devise « liberté, égalité, fraternité », inscrite au fronton de nos édifices publics, ne constitue qu'une des plus grossières illusions que l'imagination des peuples ait jamais enfantée.

Ce n'est qu'en septembre 1789 que l'on connut à la Guadeloupe les grands événements qui, en juillet, avaient changé la face du régime en France. La nouvelle causa un véritable délire. Le peuple s'empressa d'arborer la cocarde tricolore et il y eut dans les

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement