Page 42

36

VICTOR

HES

HUG

succombe après un long siège; Pierrefonds est détruit. Le traité de Westphalie (1648) fixe pendant cent cinquante ans le destin des Allemagnes divisées alors que toutes les forces vives de la France, tous les leviers de l'État sont rassemblés dans les mains uniques de Louis XIII. Richelieu avait forgé ce redoutable outil de la Monarchie absolue, mais il avait du même coup introduit dans le régime le principe qui devait ultérieurement provoquer sa chute. Aux premiers éclairs de l'orage révolutionnaire, la royauté et la noblesse, nantis de privilèges excessifs, devaient s'effondrer et s'entraîner mutuellement dans l'abîme. Mazarin avait récolté ce que son grand prédécesseur avait si laborieusement semé et il s'acquitta de sa tache avec une incomparable virtuosité mais il prépara, avec Louis XIV, l'écroulement de la monarchie, en ravalant l'aristocratie française au rang d'une caste de cour, assujettie aux somptueuses parades de Versailles. Dans la galerie des glaces on peut lire la devise adoptée par le grand roi : « Le Roi seul gouverne ». Les hommes de génie ne sont pas infaillibles, ils doivent se plier aux circonstances et ne peuvent pas contrôler l'évolution de leurs œuvres.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement