Page 39

LES

ANTILLES AVANT

1789

33

Au point de vue militaire, la Guadeloupe possédait en 1789 le personnel suivant : 1° Un gouverneur, un commandant en second, un intendant, un colonel et un commandant particulier à Marie-Galante; 2° Etat-Major. Un lieutenant-colonel, un lieutenant du roi pour le fort Saint-Charles et la ville de Basse-Terre, un major d'infanterie, un aide-major; 3° Corps d'artillerie des colonies. Un commandant, un officier d'artillerie; 4° Corps Royal de Génie. Un capitaine, un lieutenant; 5° Le Régiment d'Infanterie de la Guadeloupe. Créé par ordonnance du roi du 18 août 1772, porté à deux bataillons par celle du 1er mai 1775 et à trois bataillons par celle du 26 février 1784. Un colonel, 15 compagnies avec leurs officiers; 6° Les Milices. Organisées suivant l'ordonnance du 1er janvier 1787 et comprenant des compagnies de dragons, de canonniers, de milices proprement dites (ou Infanterie des Blancs) et de gens de couleur. Les uniformes de ces troupes étaient réglés comme suit : Dragons. Habit rouge, doublure; verte et VICTOR HUGHES

3

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement