Page 38

32

VICTOR

HUGHES

necterre et la dame Marie-Marthe de SaintPierre, son épouse, le 18 mars 1754,à François Guillaume Pinel, écuyer, conseiller secrétaire du Roi, maison couronne de France (Code de la Guadeloupe, VII, 35). Le marquisat de Sainte-Marie et le fief de Saint-Louis, autrefois Boisseret, situé à MarieGalante, avait été acheté en 1768 par MM. Poyen et Bouscaren (Code de la Guadeloupe, VIII, 959.). Le fief de Saint-Louis acquis par M. Botreau Roussel fut hommagé par son nouveau possesseur, devant le conseil supérieur, en janvier 1770 (Code de la Guadeloupe, IX,248). Le Comté de Lohéac, érigé par lettres patentes de juin 1710, possédé en 1750 par Pierre Gilbert de Voisins, comte de Crapado et de Lohéac, fut acquis par le sieur Duclos et hommagé par son nouveau possesseur, devant le conseil supérieur, en novembre 1775 (Code de la Guadeloupe, X, 557). Jean Baptiste Duclos-Plessis hommagea ledit Comté en son nom et au nom de ses frères, Charles-Thomas, Pierre-Augustin et Benjamin Duclos-Plessis, le 9 novembre 1786 (Code de la Guadeloupe, XIII, 243).

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement