Page 342

322

VICTOR

HUGHES

Après la première abdication de l'empereur: à Fontainebleau, et la restauration du roi Louis XVIII sur le trône de France, les puissances alliées avaient signé le traité de Paris qui faisait rentrer la France dans ses limites du 1er janvier 1792. L'Angleterre consentait à lui rendre Bourbon, la Guyane, Pondichéry et les autres comptoirs de l'Inde, les pêcheries de Terre-Neuve, la Martinique et la Guadeloupe, avec ses dépendances, mais Sainte-Lucie, Tobago et la Dominique lui restait. La perte de Sainte-Lucie fut surtout regrettable à cause de l'origine toute française de ses habitants. +

*

Le 9 décembre 1814, les Français réoccupaient Marie-Galante. Le 10, les Saintes et la Désirade l. Le 12 décembre 1814, l'adjudant général anglais Douglas apportait au major général Skinner,l'ordre d'évacuer la Guadeloupe. Le contre-amiral de Linois arrivait le même jour, à bord du vaisseau Le Marengo. Le 14 décembre 1814, le pavillon français était arboré sur le fort Saint-Charles (aujour1. Saint Martin, à cause de son éloignement, ne fut occupé que dans les premiers jours de janvier 1815.

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement