Page 341

RAPPEL

ET MORT

DE

HUGHES

321

énergie indomptable, Hughes sut vaincre tous les obstacles et réaliser, lors de son séjour à la Guadeloupe, de vrais prodiges alors que tout semblait désespéré. En politique, comme à la guerre, pour agiter les masses il faut de l'audace, de la hardiesse. L'audace est le dénominateur de tous les calculs et la phrase de Danton, ardente comme un appel, fière comme un défi, résonne à travers les âges : « Pour les vaincre, Messieurs, il nous faut de l'audace encore de l'audace, toujours de l'audace ». Hughes lutta avec acharnement contre les Anglais et sut communiquer à ses hommes la haine de l'ennemi. Ses corsaires se couvrirent de gloire, mais toutes ses brillantes qualités furent ternies par les horreurs dont il ensanglanta la Guadeloupe. On ne peut que les regretter car autrement sa gloire eût été resplendissante!

Tant que Napoléon resta sur le trône, les Antilles françaises demeurèrent entre les mains de l'Angleterre. La Guadeloupe fut reprise par les Anglais, sous les ordres du Lieutenant général Sir Georges Beckwith et du vice-amiral Sir Alexander Cochrane, le 6 février 1810. VICTOR HUGUES

21

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement