Page 328

310

VICTOR

HUGHES

Le Président ne répondit pas à ses avances. Quelques semaines plus tard, le 21 pluviose (9 février 1799), l' Insurgente qui continuait sa croisière était attaquée, près de Saint-Christophe, par la frégate américaine La Constellation et capturée. Irrité, Desfourneaux, ordonna par un arrêté du 24 ventôse « à tous les bâtiments de la République de courir sus, sur tous les navires américains de guerre et de commerce et de les saisir sans distinction. » La paix ne fut signée que le 3 février 1799. *

La Pensée, qui portait Victor Hughes et les siens, arriva à la Corogne le 17 février 1799. Hughes écrivit aussitôt au ministre pour l'instruire de l'arrivée de la frégate « chargée de ramener en Europe le général Boudet, moi et nos familles ». En mai 1799, il remettait au Gouvernement un long mémoire intitulé « Compte rendu par V. Hughes de sa mission à la Guadeloupe en qualité de Délégué par la Convention Nationale et Agent du Directoire Exécutif », trop long pour être reproduit ici. Il se défend avec ardeur et plaide sa cause avec habileté. Il fait ressortir les résultats obtenus, sans insister sur les moyens employés pour y arriver; il passe en revue tous

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement