Page 322

304

VICTOR

HUGHES

vage, puisque à un dîner offert à ses officiers il aurait dit cyniquement : « J'ai été envoyé ici pour détruire l'esclavage et je l'ai détruit. Qu'on m'envoie l'ordre de le rétablir et je le rétablirai. » On peut donner créance à ce dire, puisque, nommé gouverneur de la Guyane, son premier soin a été d'y rétablir l'esclavage. *

Sur un rapport détaillé d'Eschassériaux, le Conseil des Cinq Cents et celui des Anciens décidèrent de rappeler Victor Hughes et de faire jouir les colonies des droits constitutionnels. Le général de division Desfourneaux, qui venait de servir avec succès à Saint-Domiligue, fut nommé, le 17 prairial, an VI (5 juin 1798), agent particulier du Directoire à la Guadeloupe, pour dix-huit mois, à partir de son entrée en fonctions, et le général Pélardy désigné le 17 messidor (5 juillet) pour y retourner en qualité de commandant de la force armée. La nomination de ce dernier était significative. Le nouvel Agent du Directoire avait pour mission «de maintenir l'ordre, d'augmente sr les cultures, de réglementer les obligations réciproques des propriétaires et des culti-

»

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Grandes figures coloniales I : Victor Hughes, le conventionnel  

Auteur : Georges comte de Sainte-Croix de la Roncière / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la docume...

Profile for scduag
Advertisement